NE PAS TOUCHER

samedi 26 mars 2016

Bleu Saphir de Kerstin Gier #Mélusine


Rien n'empêche l'amour ; il ne connaît ni porte ni verrou.
Et pénètre partout.
Il est de tout temps, a toujours battu des ailes
Et le fera éternellement.

Celui qui croit aux coïncidences n'a pas comprit le pouvoir du destin.


Résumé : 
"Le corbeau sur ses ailes rouge rubis
Entend entre les mondes chanter les morts,
A peine connaît-il la force, à peine connaît-il le prix,
Que le pouvoir s'élève et le Cercle se referme."

"Le lion...si fier ce visage de diamant,
De la lumière trouble le charme violent
Dans le soleil mourant il est le tournant,
La mort du corbeau révèle la fin." 

Longtemps, Gwendolyn pensa être une lycéenne comme les autres. Bon, d'accord, elle voyait des fantômes dans les couloirs de son lycée ; mais d'abord elle n'en voyait qu'un, et puis personne n'est parfait. Pour le reste, rien à dire. 
Jusqu'au jour où Gwendolyn comprit : elle n'était pas une lycéenne comme les autres. Marquée du sceau des Veilleurs du temps, elle doit désormais voyager à travers les âges, fermer un Cercle auquel elle ne comprend rien, partir à la recherche d'autres Veilleurs dans le passé, et affronter un comte du XVIIIe siècle, soi-disant immortel. 
Et puis quoi encore ? Tout ce qu'elle voudrait, elle, c'est que son (beau) Gideon l'embrasse pour de bon. 

Est-ce vraiment trop demander ?


Mon avis :
Un deuxième tome plus que réussit .... toujours autant de suspens face à cette mystérieuse prophétie, toujours autant de complot à déjouer. 
Le mystère qui s'épaissit autour des véritables intentions du Comte de St Germain, l'histoire d'amour entre Gwendolyn et Gidéon toujours aussi prenante. 
Bref cet univers de voyageur dans le temps, avec ces références historiques est tout bonnement fascinant. Ce livre est à dévorer sans plus attendre.
L'adaptation cinématographique est quant à elle vraiment réussie, très conforme dans son ensemble à l'oeuvre littéraire bien qu il y est tout de même quelques modifications notables et des différences chronologiques mais je le conseille tout de même vivement.



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire